techniques-marketing

À l’heure où nous nous projetons dans l’avenir, il est important de se rappeler que les changements réels et généralisés sont lents à se produire dans un secteur aussi vaste.

Cela fait près de 20 ans que l’on parle d’assembler des vues à 360 degrés des clients et d’utiliser le « big data », et les articles détaillant l’efficacité et la popularité de l’IA dans le marketing remontent à près d’une décennie.

Ce qui ne veut pas dire que le changement ne se produit pas, mais qu’il se fait progressivement, par à-coups, lorsque les innovateurs du secteur s’emparent d’une idée ou d’une technologie populaire et que le reste du marché essaie de comprendre ce que ce changement signifie pour lui avant de décider de faire le grand saut et d’investir dans cette nouvelle avancée.

Vu sous cet angle, l’avenir du marketing basé sur les données s’apparente davantage à un spectre allant des innovateurs aux adopteurs classiques – les entreprises plus disposées à opérer des changements technologiques et stratégiques par rapport aux organisations qui préfèrent attendre un peu pour voir comment les nouvelles technologies peuvent s’appliquer à elles.

Il y aura toujours des organisations, souvent des start-ups qui peuvent agir rapidement ou de grandes organisations disposant de ressources importantes, dont l’éthique les pousse à faire ce saut précoce, tandis que d’autres gardent le cap plus longtemps.

Il existe trois domaines clés dans lesquels on peut s’attendre à ce que les innovateurs de l’espace marketing fassent un véritable bond en avant dans les années à venir, tandis que les adopteurs plus traditionnels restent un peu à la traîne.

N° 1 : D’une approche marketing axée sur l’entrepôt au streaming

Alors que les utilisateurs traditionnels commencent à prendre le virage, à s’adapter et à croire en l’approche « warehouse-first » des données et du marketing, attendez-vous à ce que les innovateurs commencent à utiliser des méthodes de communication avec leurs clients plus axées sur le streaming, le one-to-one et les données.

Bien que l’idée de l’approche « warehouse-first » puisse sembler être la dernière lubie, de nombreuses organisations de premier plan ont adopté ce type d’efforts marketing au cours des cinq dernières années. L’introduction en bourse record de Snowflake n’a pas lieu dans un monde où l’approche « warehouse-first » est une sensation soudaine ou une mode passagère.

L’ouverture massive de Snowflake est révélatrice non seulement de la popularité actuelle, mais aussi des progrès réalisés par les marques en matière de consolidation des données depuis un certain temps déjà.

Alors que les grandes institutions des secteurs de la banque, de la finance et de la santé commencent à adopter nombre de ces idées et à centraliser leurs données dans un entrepôt performant, les innovateurs du secteur commencent à se rendre compte qu’il est difficile d’appliquer cette approche à tous leurs flux de travail et cherchent à privilégier les flux plutôt que les entrepôts.

L’essor de Databricks en est une bonne indication : construit sur la plateforme de streaming Apache Spark, ce produit peut être considéré comme une transition, intégrant les principes de l’entrepôt et la capacité de streaming.

Les innovateurs commenceront à piloter de plus en plus leurs programmes de marketing à partir de services dédiés basés sur les flux et les événements, et chercheront des fournisseurs de marketing capables de tirer parti de ces nouvelles sources de données pour améliorer la messagerie.

N°2 : Des flux de messagerie cross-canal à AMP et RCS

Les innovateurs commenceront à utiliser les nouveaux canaux interactifs tels que l’AMP pour le courrier électronique et la messagerie RCS, tandis que les grands adoptants adopteront véritablement les flux de messagerie cross-canal.

AMP for Email « permet aux expéditeurs d’inclure des composants AMP dans des e-mails riches et attrayants, rendant les fonctionnalités des applications modernes disponibles dans les e-mails ». Comme beaucoup d’innovations, AMP for Email a fait un tabac il y a quelques années, mais l’adoption a été lente car l’application pratique de son offre devait être développée.

De plus en plus de fournisseurs d’e-mails proposent désormais la fonctionnalité AMP, et les spécialistes du marketing innovants vont commencer à l’utiliser pour proposer des expériences riches.

De même, le protocole RCS (Rich Communication Services) est la version de Google de la messagerie mobile qui offre des fonctions populaires d’autres applications de messagerie comme Facebook Messenger, iMessage et WhatsApp en une seule plateforme.

Pour les adeptes précoces d’AMP et de RCS, c’est le bon moment pour prendre l’initiative et proposer de nouvelles voies intéressantes pour se démarquer auprès des clients, car ces deux canaux sont suffisamment précoces pour avoir un impact. Mais il est plus facile d’en tirer parti qu’à l’époque de leur introduction.

Les grands adoptants en sont enfin au point où ils sont essentiellement obligés d’utiliser correctement la messagerie omnicanale. Le concept d' »omni-canal » n’est plus théorique : les consommateurs s’attendent tout simplement à une expérience transparente, quel que soit le lieu de l’interaction.

Les marques, en particulier dans les secteurs du commerce de détail, de l’hôtellerie et de la finance, vont donc s’efforcer de bien faire les choses.

N°3 : De l’expérimentation de l’IA à l’intégration de l’IA au cœur de votre marque

Les innovateurs feront de l’intelligence artificielle un élément central de leur marque, tandis que les adeptes du grand public commenceront à expérimenter l’IA et à adopter la messagerie conversationnelle. L’intelligence artificielle existe depuis toujours et on en parle chaque année, mais elle est tout juste au point d’être abordable pour le département marketing moyen.

Il existe des outils qui facilitent l’exploitation de l’IA, et les consommateurs apprécient les expériences où les premiers utilisateurs l’ont bien exploitée.

Que signifie donc faire de l’IA un élément central d’une marque ? Pour beaucoup, il s’agit d’une utilisation subtile dans le site Web ou le texte des titres, les recommandations ou d’autres situations où la fonctionnalité améliore l’expérience du client.

Les détaillants l’utiliseront pour aider les clients à prendre des décisions d’achat importantes, les marques de voyage l’utiliseront pour aider les clients à planifier les vacances parfaites, et les marques financières aideront les clients à prendre des décisions judicieuses avec leur argent.

L’IA aidera les spécialistes du marketing à relier les consommateurs à la marque d’une manière nouvelle et significative.

Publié dans : Web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.